Lorsqu’on est passionné de jeux de société, on a forcément hâte de partager son loisir préféré avec ses enfants. Seulement voilà, les jeux auxquels on joue semblent parfois bien trop complexes, et le réflexe est de se tourner vers une gamme de jeux spécialement pensée pour leur tranche d’âge.

S’il existe d’excellents jeux pour enfants, notamment chez Haba, saviez-vous que les jeux que vous possédez peuvent aussi tout à fait faire l’affaire, pour peu que vous preniez le temps de faire quelques ajustements ? Voyons cela ensemble tout de suite.

Jusqu’à sept ans, éliminez le texte !

Forcément, un enfant ne pourra pas jouer à un jeu s’il ne peut pas lire les indications reprises sur celui-ci, que ce soit sur les cartes à jouer ou les instructions sur le plateau.

Privilégiez donc des jeux aux illustrations parlantes, comme Dixit ou Mysterium par exemple. Dans ces deux jeux, vous n’aurez d’ailleurs peut-être même pas d’adaptation de règles à faire.

À partir de six ans, l’enfant prendra plaisir à s’exercer à la lecture, mais limitez tout de même la quantité de texte, sous peine de rallonger de façon drastique la durée d’une partie et de perdre l’attention de votre progéniture !

De nombreux éléments, du texte, des mécaniques calculatoires, … Aussi bon soit-il, Five Tribes n’est pas vraiment adapté aux plus jeunes.

Des chiffres et des lettres ? Pas vraiment.

Pas de texte, mais pas de chiffres non plus. Évitez de choisir un jeu dans lequel il faut constamment compter vos sous, ou pire : réaliser des calculs régulièrement.

Privilégiez des jeux où les points de victoire sont physiques (des jetons par exemple), ce qui permettra aux enfants de comparer leur score au vôtre en un clin d’œil. Mieux encore : des jeux possédant une piste de score ou dans lesquels on voit réellement son pion évoluer leur facilitera la tâche encore davantage. Je pense par exemple à Jamaïca.

Avec son look de jeu de l’oie, Jamaïca se prête parfaitement à l’exercice.

Limitez les choix possibles

Si un tour de jeu se compose de plusieurs actions à choisir parmi de nombreuses possibilités, il y a de fortes chances que vous perdiez rapidement votre enfant en route.

Limitez le nombre d’actions possibles à trois maximum, cela les aidera grandement à identifier les enjeux de leur choix.

Adaptez les règles

Une fois votre sélection faite sur base des critères ci-dessus, il vous reste à examiner les règles du jeu et à identifier les points bloquants, ou frustrants.

Il peut s’agir d’éliminer ou diminuer les éventuels malus infligés dans certains cas aux joueurs, ou encore d’adapter une mécanique, permettre des consulter des cartes normalement cachées, de jouer cartes visibles sur la table, ou même d’éliminer une composante et réduire les choix possibles.

L’édition « Mon premier voyage » des Aventuriers du Rail est très réussie, mais vous pouvez très bien adapter votre version à vous.

Lançons-nous !

Si l’éditeur Days of Wonder a lancé une excellente version « junior » des Aventuriers du Rail, rien ne vous empêche de vous servir de votre propre version « adulte » et de l’adapter à l’âge de votre enfant.

Par exemple, jouez vos cartes Destination face visible pour anticiper les déplacements de votre adversaire. Permettez de jouer toutes les routes doubles, même à deux ou trois joueurs. N’infligez pas de points négatifs en cas d’objectif non réalisé. Enfin, limitez-vous à deux actions : tirer deux cartes Wagon ou construire une route. Les nouveaux objectifs peuvent très bien être piochés automatiquement dès la réussite d’un autre.

De cette façon, vous initiez en douceur votre enfant grâce à un jeu simple, fluide et sans frustrations.

Vous aimez ? Jeudéclick a voulu aller encore plus loin et a concocté une règle pour Jamaïca adaptée aux enfants à partir de… trois ans !

Et vous, comment adaptez-vous les jeux à vos enfants ?

Publicités