Vous commencez à le savoir, les escape games et moi, c’est une grande histoire d’amour. Et je ne suis clairement pas le seul, vu le nombre de salles qui fleurissent partout dans les grandes villes. Et désormais, vous n’avez même plus à vous déplacer pour ressentir les sensations d’un escape game puisque vous pouvez désormais vous procurer des kits prêts à l’emploi pour en organiser un chez vous ! Après avoir testé le concept Escape Home de chez Happy Kits (ici et ), c’est Escape Kit qui m’a proposé de tester leur vision d’un escape game à la maison. Je vous explique comment ça marche.

De quoi ça parle ?

Escape Kits propose plusieurs thèmes très variés – de l’Égypte ancienne à l’espace en passant par l’école de magie – et divers niveaux de difficulté. Pour ma part, j’ai choisi le scénario « difficile » qui nous emmène sur une scène de crime. La malheureuse Madame Duroy a en effet été assassinée dans son propre manoir et les personnes présentes sont évidemment toutes suspectes. Pour quelle raison ce meurtre a-t-il été commis, et qui peut bien être derrière tout ça ? À vous de faire toute la lumière sur cette affaire.

Comment ça marche ?

Première particularité de cet escape kit, il n’y a pas de phase de fouille. Le scénario vous fait en effet entrer sur une scène de crime dans laquelle les indices et autres objets suspects ont déjà été relevés et numérotés par la police. Vous n’avez qu’à vous balader dans les différentes pièces, d’indice en indice, pour résoudre les énigmes et recouper vos trouvailles. Certains seront déçus de ne pas devoir explorer la maison à la recherche d’indices, d’autres seront au contraire ravis de ne pas voir leurs amis fouiller leurs armoires ! Pour notre part, si la fouille ne nous a pas forcément manqué, c’est la linéarité globale qui nous a embêtés. Pour des enfants, c’est sans doute la formule idéale pour ne pas s’emmêler les pinceaux avec trop d’éléments et se concentrer sur une seule énigme à la fois. Mais pour des adultes qui ont l’habitude de ce genre de jeu, le déroulement très mécanique – je résous une énigme, je trouve un indice, je passe à l’énigme suivante –  à de quoi décevoir.

Voici à quoi pourrait ressembler votre salon après la mise en place des énigmes et indices.

Du côté des énigmes en elles-mêmes, on est sur du classique mais efficace. Des choses à reconstituer, des messages à décoder, des déductions logiques, … Je ne vous en dis bien sûr pas plus, sous peine de vous gâcher le plaisir !

À noter que les énigmes sont parfois agrémentées d’objets à imprimer. Si ceux-ci peuvent paraitre un peu enfantins avec leur graphisme cartoon, rien ne vous empêche de les remplacer pas de vrais objets pour parfaire l’immersion : plaquette de médicaments, montre, paquet de céréales, etc. On a tous ces objets à la maison.

Pour chaque énigme résolue, vous obtenez une carte indice qui vous aidera à résoudre l’affaire.

À qui conseiller ce kit ?

Au final, je ressors mitigé de cette première expérience avec Escape Kit. Notre groupe a l’habitude des énigmes, et en choisissant un kit « difficile », nous nous attendions à plus de challenge et surtout moins de linéarité. L’absence de phase de fouille n’est pas forcément dérangeante, mais passer d’une énigme à l’autre dans un ordre prédéfini manque de naturel.

Je le conseillerais donc plutôt à de jeunes adolescents, à une famille où tout le monde pourra participer selon ses moyens, mais pas forcément aux enquêteurs aguerris. Pensez  également à ajouter votre touche personnelle, comme des objets, pour rendre l’expérience plus immersive.

Où l’acheter et combien ça coûte ?

Chaque escape kit est vendu 20 euros sur le site officiel Escape Kit. Pour ce prix, vous obtenez tous les fichiers PDF nécessaires à la mise en place du jeu, ainsi que le guide et les solutions des énigmes. Le scénario « Qui a tué Madame Duroy ? » testé ici peut-être trouvé sur cette page.

Produit fourni par Escape Kit pour les besoins de cet article.

Publicités